Enquête publique sur le PLUM

L’Association a participé à l’enquête publique sur le P.L.U.M. (Plan Local d’Urbanisme Métropolitain).
Voici la lettre transmise au Commissaire-Enquêteur :

Dans le cadre de l’enquête publique sur le PLUM l’Association PCSL reconnaît le travail effectué par Nantes Métropole pour une plus grande cohérence urbaine dans la ville et avec les autres communes.
Toutefois nous souhaitons apporter les observations suivantes :

1 – Nous avons constaté des incohérences entre certains documents « papier », comme le zonage, et le document numérique. C’est ainsi que les emplacements réservés qui apparaissent sur la version numérique ne figurent pas sur la version papier.
Par ailleurs, la présentation manque de lisibilité et s’avère difficile à comprendre pour le citoyen non averti aux règles de l’urbanisme.

2 – En ce qui concerne les hauteurs des constructions, le plan de zonage prévoit que pour le secteur UMc, la hauteur maximale est de R+3+C, ce qui est trop important pour la partie de zone en contact avec les constructions existantes le long de la Rue St Exupéry.
Dans le cadre d’une cohérence avec les Boulevard Charles-Gautier, un rideau de construction R+2 (9 m) a été imposé suite à l’enquête publique, ceci afin de protéger les pavillons existants. Nous demandons la même règle pour les maisons de la rue St Exupéry.

3 – Une préoccupation des habitants des zones dans lesquelles des immeubles collectifs pourront être édifiés (zone UMc) est le problème du stationnement. La complexité de la rédaction du règlement ne permet pas de savoir si les règles qui seront imposées aux promoteurs permettront effectivement d’absorber les besoins des futures constructions. Nous vous demandons de revoir la règle de 1,25 place par logement, afin de permettre un meilleur stationnement dans ce secteur construit.

4 – Par ailleurs, nous nous interrogeons sur la pertinence de l’emplacement réservé qui semble destiné à relier la rue Neruda à la rue de la Blanche. Cette percée, si elle était utilisée par des véhicules automobiles, perturberait gravement un quartier particulièrement calme. Une liaison pour piétons et 2 roues uniquement serait préférable.

5 – En matière de zonage, il est regrettable que les élus aient décidé de supprimer totalement l’espace vert (ancien terrain de foot et de tennis) derrière la Poste de Preux. Nous souhaitons conserver un espace de jeu conséquent pour les anciens et nouveaux riverains.

6 – Enfin, en ce qui concerne l’OAP de Preux, le document (page 29), indique que les élus envisagent la reconversion de l’ancienne Crèche de Preux. Nous n’estimons pas cette idée adéquate, car, outre la rénovation du bâtiment, sa gestion (gardiennage, remise des clés…) risque de poser de gros problèmes. Il nous semblerait plus pertinent de le situer dans un lieu plus vivant, par exemple près du CSC actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *